top of page

L’entraînement croisé au service de la progression.

Dernière mise à jour : 17 févr. 2021

Pour les cinéphiles, rappelez-vous les scènes d’entrainement de Rocky durant lesquels il devait attraper un coq, gravir des escaliers, ensuite couper du bois à la hache, et enfin frapper un sac de boxe.


Vous l’avez compris l’entrainement croisé, ou « cross training » pour les puristes, est le fait d’intégrer plusieurs types d’activités physiques dans un cycle d’entrainement.


L’entrainement croisé permet de rééquilibrer son physique en travaillant les points faibles tout en potentialisant les points forts.


Bénéficier des compétences de plusieurs disciplines pour des bénéfices multiples.

Prenons l’exemple de la natation qui est un sport sans impact. Sa pratique permet de muscler le haut du corps sans prise de masse musculaire conséquente. Le gainage nécessaire, pour une sensation de glisse, renforce de manière homogène l’ensemble du physique. Tandis que le travail respiratoire en natation permet d’améliorer le souffle.

L’ensemble de ces points peut s’avérer complémentaire aux coureurs à pieds tout comme aux cyclistes.


On obtient ainsi un effet de transfert de gains entre disciplines.


Au-delà de l’aspect biomécanique, la pratique de l’entraînement croisé peut avoir d’autres avantages :

- Rompre avec la monotonie de ses séances d’entrainement.

- Retrouver un regain de motivation et de la confiance en soi.

- Optimiser sa récupération et réduire les contraintes musculo-tendineuses.

- Noter une progression.


Quelle discipline choisir ?


Le choix dépend des objectifs personnels mais aussi des contraintes logistiques, météo et sanitaire ! En écrivant ce mot, je me rends compte que l’exemple de la natation n’était pas forcement le plus approprié en raison des piscines fermées !


Développer son endurance :


Vélo, course à pied, natation, ski de fond, vélo elliptique, fitness toutes ces activités développent parfaitement la composante endurance. Elles peuvent venir en remplacement ou en complément de votre séance d’entrainement.




Développer sa force :


Bien que primordial, le développement de la force est trop souvent négligé par peur ou par méconnaissance !

Pourtant avec une mise en place de façon progressive et régulière, elle nous rend plus performant et plus résistant sur le long terme.


Sans accès à une salle de sport, impossible de soulever de la fonte, pour s’adonner à la musculation ou au CrossFit. Pourtant des séries d’exercices au poids de corps alternant abdominaux, gainage, renforcement musculaire, explosivité peuvent être facilement mise en place et servir de bonne base pour une préparation physique générale.



Prévention des blessures ou pendant une convalescence !


Un autre avantage de l’entrainement croisé réside dans la prévention des blessures en protégeant le corps des gestes répétitifs et traumatisants de la pratique d’une seule et unique discipline.


En période de convalescence, la pratique d'une discipline alternative permet de laisser au repos la zone blessée tout en restant actif. À la reprise, la condition physique sera meilleure que si toute activité physique avait été arrêté totalement.


Ca marche à condition !


Quelle que soit votre activité physique principale, il y a plein d’avantages à se mettre à l’entrainement croisé que ce soit pour un intérêt purement sportif, une alternative à rompre la monotonie ou encore y trouver un regain de motivation.


Mais attention, l’entrainement croisé vient en remplacement de votre discipline principale, et non pas en ajout d’un stress supplémentaire. Il faut, donc, bien choisir l’activité de « remplacement » en accord avec un coach pour ne pas risquer l’épuisement.


Tony - HeyCoach




63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout